La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
La Heredad
Vente video + audio

La Heredad

1.200.000
Une masía dédiée à l'oléo-tourisme

La Heredad 1.200.000

Une masía dédiée à l'oléo-tourisme
30,67 Ha.
484 m2
5
5
Bonne condition (petits travaux) Bonne condition (petits travaux)
3000356 3000356
Enguera Enguera
Valencia , Enguera
Ce que nous avons aimé:
  • son côté privatif
  • beaucoup d'eau disponible
  • de l'huile écologique et primée
  • une belle capacité d'accueil
  • tranquillité et vues panoramiques
  • prêt à l'emploi
  • auto-suffisante

La Heredad 1.200.000

Une masía dédiée à l'oléo-tourisme
30,67 Ha.
484 m2
5
5
  • Aéroport à 60 min
  • Autoroute à 15 min
  • Centre ville à 15 min
  • Commerces à 15 min
  • Ecole secondaire à 15 min
  • Médecin à 15 min
  • Mer à 60 min
  • Plage à 60 min
  • Supermarché à 15 min
  • Cheminée
  • Internet
  • Barbecue
  • Eclairage extérieur
  • Gardien
  • Piscine
Présentation

La Heredad est une Masía typique de la région, entièrement rénovée, sous licence d’exploitation touristique et située dans la province de Valence, à environ 1h à équidistance des aéroports d’Alicante et de Valence. L’accès se fait d’abord par autoroute, ensuite en empruntant une petite route provinciale qui vous amène à l’entrée d’un grand chemin carrossable (d’une distance de 2km). Au détour de ce chemin, l’entrée privative de la finca vous dévoilera petit à petit un vallon d’une trentaine d’hectares en propriété. Le côté privatif est donc à souligner : depuis la Heredad, ce qui est à vue fait donc partie de la propriété. Il n’y a pas de vis-à-vis.

La Masía se compose de plusieurs parties et se développe sur deux niveaux. Un patio intérieur sépare un loft privé de la partie utilisée pour son exploitation touristique. Le loft offre un grand living aménagé en bureau, salle à manger et petit salon, une salle de douches séparée, un escalier vous amenant sur une mezzanine avec sa chambre à coucher, et sur votre gauche, une grande cuisine avec four à pain. Le loft dispose d’un poêle à pellets. En pénétrant dans le patio intérieur, face à vous, une terrasse entièrement vitrée reprend la presse et machines-outils permettant la production de l’huile d’olive. A la droite de ce patio, un autre bâtiment regroupe toute l’exploitation touristique avec 4 chambres, 4 salles de bains plus une de courtoisie dans les zones communes, un salon-fumoir avec cheminée, un petit salon de lecture, une belle cuisine avec ilot central donnant sur une salle à manger très spacieuse et très vitrée pour profiter de la vue sur l’oliveraie en production. Un entrepôt séparé protège les outils d’exploitation et un cabanon, lui aussi séparé, offre un logement pour un ouvrier.

A l’opposé, un grand solarium en promontoire dominant l’oliveraie offre une zone chill-out idéale pour des cours de Yoga ou la simple contemplation de ce merveilleux vallon.

L’Oliveraie est plantée de 11.000 oliviers, regroupant 2 essences différentes, 10.000 oliviers de type arbequina et 1.000 oliviers de type koroneiki. La Heredad se vend avec l’ensemble du matériel nécessaire à la production de l’huile d’olive. Une huile 100% écologique, artisanale, à dimension humaine, primée à plusieurs occasions au niveau national et international. La marque est cédée au nouveau propriétaire.

Le titre de propriété confère aussi un droit sur l’eau de source. Dès lors, pour assurer une continuité et une pérennité dans la production d’olives de cette propriété, l’actuel propriétaire a réalisé un système autonome de captation et de conduite de l’eau vers un énorme bassin d’une contenance de 12.000.000 de litres, situé sur la partie haute du vallon.
Il va sans dire que la Heredad est complètement auto-suffisante.
La Heredad est une propriété idéale pour ceux qui recherchent un certain degré d’isolement, une interaction immédiate avec la nature, une activité rentable dans l’agro-tourisme (plus spécifiquement l’oléo-tourisme) entièrement sous licences d’exploitation (tant au niveau de la production agricole comme de l’activité touristique), une grande finca déjà rénovée et auto-suffisante !

Licence CAECV (production écologique certifiée)
Licence d’exploitation
Licence environnementale
Licence établissement touristique (classification Casa rural compartida)

La Heredad 1.200.000

Enguera
  • Consommation en énergie pas disponible
  • Estimation en émissions pas disponible
  • Taxe sur la valeur terrain pas disponible
  • Taxe foncière pas disponible
  • pas disponible
  • Publié depuis le 04/06/2020
Enguera

La ville d'Enguera, qui compte 5 083 habitants, est située au sud-ouest de la province de Valence, à une altitude de 318 mètres. Située au pied de la chaîne de montagnes à laquelle elle donne son nom, elle a une superficie municipale étendue de 240,25 km2.

Son territoire est intégré dans la région du Canal de Navarrés, géographiquement dans le Massif de Caroche, formant une zone de transition montagneuse entre les systèmes ibérique et pénibétique.

C'est l'une des zones les plus attrayantes de la Communauté de Valence. Venez rencontrer ses habitants et leurs coutumes. A Enguera, tout - la nature, l'histoire, la culture et la tradition - a été construit sur la rudesse de la chaîne de montagnes, la plaine fertile de sa vallée, ses maisons propres et son village blanc.


Premiers vestiges archéologiques : Préhistoire et culture ibérique.

L'existence de vestiges archéologiques et, surtout, l'apparition de certains silex atypiques dans le Llano de Jesús sont les éléments qui indiquent la plus ancienne occupation du district d'Enguera par des groupes humains depuis le mésolithique (8000-5000 av. J.-C.).

Les objets et les restes humains trouvés dans la Cueva de la Carrasquilla et dans des sites tels que Castillarejo et Peña del Tossal datent de la fin de l'Énéolithique, ou peut-être du début de l'Âge de bronze (1600 avant J.-C.).

À l'époque ibérique, à Cerro Lucena, on a construit un oppidum qui a été habité entre le IVe et le IIIe siècle avant J.-C. Ses fouilles ont fourni des informations précieuses pour la connaissance de cette culture. Une partie des objets provenant de ses fouilles est visible au Musée archéologique municipal d'Enguera.

            
La romanisation

À partir de l'époque de l'empereur romain Auguste (1er siècle avant J.-C.), la population était dispersée sur les terres plus plates de la commune, comme en témoignent les vestiges de villas romaines retrouvés à Faracuat et Alto de Vistabella.
L'invasion islamique

Pendant la période de domination islamique, la ville a connu un moment de splendeur éphémère au XIIe siècle après J.-C., lorsque, en vertu d'une des divisions administratives produites dans les royaumes de Taifas, elle a été convertie en tête d'un Iqlim, le château d'Enguera occupant une position clé dans le dispositif stratégico-militaire de la région. En outre, il convient de souligner qu'il reste d'importants vestiges de cette période, tant archéologiques (le château de la période almoravide) que toponymiques, qui se reflètent dans certains des quartiers et hameaux de la municipalité (Albalat, Benamil, Benacancil, Benali, Benamil, etc.).

Le passage de la domination islamique à la domination chrétienne se fait par le traité d'Almizra (26 mars 1244), qui entraîne l'incorporation de la ville à la couronne d'Aragon dont le roi, Jaime Ier, la cède à l'ordre militaire de Santiago de Uclés qui, bien qu'ayant son siège en Castille, repeuple d'abord Enguera avec des Aragonais et expulse les musulmans qui ne veulent pas être assujettis.

L'Ordre de Saint-Jacques

Pendant trois siècles et demi, l'ordre de Saint-Jacques a maintenu la seigneurie sur la ville jusqu'à ce que Philippe II, en 1569, harcelé par les dettes causées par les guerres en Europe, obtienne du pape Pie V l'autorisation de la vendre avec tous ses vassaux, ce qui se concrétisa le 17 décembre 1575 lorsqu'elle fut achetée par Bernabé de Borja, un membre de la famille la plus importante de la Renaissance valencienne.

L'événement le plus marquant du XVIIIe siècle est le tremblement de terre de 1748, qui, au lieu d'être un élément paralysant dans la vie de la municipalité, a permis, après avoir obtenu une aide financière importante du roi Fernando VI pour pallier les dégâts, d'amorcer un grand essor économique basé sur les industries lainières, qui sont restées la principale source de richesse au XIXe siècle et pendant la plus grande partie du XXe siècle.

Ces propriétés pourraient vous intéresser

Ces propriétés pourraient vous intéresser

Casa luz

Une maison de village avec une petite parcelle

59.000

Finca beniqueis

Un privilège réservé a quelques-uns. finca avec beaucoup d'eau, avec maison.

295.000

Fermette el carrascal

La beauté au naturel... aussi pour les amoureux des chevaux

294.500